Créer mon blog M'identifier

Une image vaut mille mots

Le 11 septembre 2017, 06:47 dans Humeurs 0

https://modelevivantaquebec.com/2017/09/11/une-image-vaut-mille-mots-2/

Une image vaut mille mots

 

Une image,

Qui démontre bien,

À quel point que nous valons rien,

Loin de tirer une leçon de notre héritage.

 

Qu’avons-nous fait depuis toujours?

De cette belle terre et de ses eaux bleues ?

Qu’avions-nous manqué pour y être heureux ?

L’amour du pouvoir a remplacé le pouvoir de l’amour.

 

Fierté et honneur de bon aloi,

Furent détournées par l’orgueil et sa loi,

Enfance du futur détruite par l’avarice des anciens,

Foi d’un monde meilleur fut donnée en pâture aux chiens.

 

Que ferais-je ?

Quelle douleur affronterais-je ?

Pour mettre dans le cœur des humains ?

Un peu d’amour venant du creux de mes mains.

 

J’aimerais te sauver de tes maux,

Mais l’image aussi humble que je suis,

Te demande avec tendresse ton pardon, je t’en pries.

Tu le sais bien, ô mon enfant, qu’une image vaut mille mots.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ombre et lumière

Le 10 septembre 2017, 16:53 dans Humeurs 0

https://modelevivantaquebec.com/2014/01/30/ombre-et-lumiere/ 

Ombre et lumière

 

Par de-là les monts et les océans, grande vérité doit être dite pour calmer nos doutes,

Nul homme ni femme n’y échappe et, de bon gré ou pas, devra résoudre la question.

Pour satisfaire son éternel bonheur, que peut-il choisir comme ultime route?

Serait-ce celle qui le mènera vers la Sage Athènes ou la pieuse Sion?

 

Triste sort du hasard qu’en chaque homme se trouve cette double voie; l’ombre et la lumière.

Que depuis sa naissance, ce fils d’Adam lutte pour sa survie tout en cherchant sa liberté.

Que cette fille d’Ève, dès son premier souffle, désire transmettre la vie comme fit sa mère.

Soyez convaincus de cette auguste loi: Tout est comme hier, rien a changé.

 

Chaque ligne qui nous dévoile la grâce de la femme est une bénédiction des Dieux.

De la lumière naquit le monde, et pourtant c’est de la femme que nait les nations.

Peuples riches et puissants peuvent bien atteindre avec orgueil tous les Cieux,

Et pourtant, gens de couleurs différentes ne doivent qu’à la femme heureuse maison.

 

Ô lumière du matin dont resplendît ta chaleur en nos cœurs épris de fidélité,

De ta grâce éternelle, recouvre nos corps mortels qui attendent leur ultime destiné.

De tes rayons ravivent cette nature endormie qui languît dans son sommeil si incertain.

Et de ta force si bienfaitrice, ressuscite tous nos rêves enfouis dans nos mains.

 

Ombre mystérieuse qui sans gêne aucune de la sensualité de la femme lève le voile.

Lumière tamisée et épurée de toute fourberie éclaire en nous nos humbles émotions,

Et faisant fi, Dieu merci !, des hypocrites conventions  imposées par les religions.

Tu présentes avec un plaisir chaste et pur l’excellence de la féminité rappelée sur une étoile.

 

Quel chemin sinueux entre tous mènera l’homme vers sa totale plénitude?

C’est sans hésitation vaine que je vous assure avec grande certitude.

Que c’est dans l’amour véritable et indomptable d’une femme loyale,

Que chaque homme y trouve de manière bien modeste son humanité véritable.

 

Aucun mot sorti de ma bouche ne peut  à la divinité de la femme rendre justice.

Nulles langues des hommes ne peuvent décrire l’extase de trouver sa tendre moitié.

Et que sans l’amour de la femme, pas de chanson romantique n’aurait pu être chantée.

En réalité, l’ombre et la lumière prennent naissance dans son divin calice.

 

Dieu tira, de par ses impénétrables voies, la Création du vide absolu.

Et de l’ombre la plus lugubre du chaos, il en extirpa toute sa lumière.

De l’homme, il en façonna sa compagne pour le suivre dans son existence éphémère.

Et dans une pureté totale, voire puérile, ils n’avaient point honte d’être nus.

 

Belle Ève qui fut offerte à ton Adam tel un présent d’une valeur inégalée,

Et à qui il lui fut en retour demandé de te chérir et de te respecter.

Ignorait-il que ton corps contient une âme tellement sensible ?

Que dure parole, oui une seule, lui est à supporter si pénible ?

 

Descendants de nos ancêtres, écoutez ces humbles paroles révélées par nos aïeux :

De la lumière flamboyante nous en sommes les dignes représentants,

Et de la quiétude de l’ombre nous y retrouvons le repos d’un instant,

Mais c’est sous le regard bienveillant de la femme que se trouve un cœur joyeux.

 

Sans l’amour d’une femme, l’existence de l’homme n’est que servitude.

Sans une vie de passion, l’âme ne fait que succomber à ses tentations.

Tel un prisonnier, il se résout à rester en captivité loin de sa maison.

Et tel un vagabond, il va ici et là en une vie de turpitude.

 

Ombre et lumière ! Voilà d’où viennent les hommes.

Ombre et lumière ! C’est ce que nous sommes.

Mais, seule la femme est fille de lumière.

Puisque sans sa beauté, la vie ne serait qu’un Enfer.

 

De

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Séance aux pays d'En-Haut

Le 10 septembre 2017, 16:44 dans Culture 0

https://modelevivantaquebec.com/seance-aux-pays-den-haut/ 

Séance aux pays d’En-Haut!

Bonjour tout le monde,

Il est fort possible que la plupart d’entre vous ignorez la fabuleuse région du Québec que l’on nomme presque affectueusement « Les pays d’En-Haut ». Une région où se déroula l’une des plus grandes histoires du folklore canadien-français. Une histoire? Une simple légende? Un récit inspiré d’une histoire vraie? Peu importe, la saga « D‘un homme et son péché » écrit par Claude-Henri Grignon a marqué profondément l’imaginaire d’une population avide de récits où elle pouvait se reconnaître à travers les personnages qui ont joué un rôle dans son ensemble.

J’ai été invité par un artiste formidable et un homme d’une grande générosité à participer à une séance de nudité artistique au sein de son atelier situé à St-Jérôme  en plein coeur de cette région où se déroula la trame de cette saga nommée ci-dessus. Vous devez certainement vous douter que c’est avec un immense plaisir, et aussi une grande fierté, que j’ai accepté de vivre une telle expérience.

Moi? Votre humble serviteur? Invité à être modèle nu dans une galerie d’art au sein même du berceau de l’art populaire des canadiens-français, comme on nous désignait à l’époque, et pour un groupe d’artistes au talent inouï? Wow! Vous ne pouvez pas savoir jusqu’à tel point une telle participation m’a rendu heureux.

Je profite donc de l’occasion qui m’est offerte pour remercier chaleureusement monsieur Simon Dupuis pour m’avoir donné la chance de pratiquer ma passion au sein de sa galerie d’art et monsieur Richard Nantais, photographe pour lequel j’ai déjà travaillé, pour lui avoir parlé de votre humble serviteur pour une éventuelle participation.

Voici donc un exemple des réalisattions  faites par les artistes pour qui j’ai eu la chance extraordinaire de poser nu dans un cadre artistique. Il est important de retenir que chaque publication est nommée par moi-même dans le but de rédiger des poèmes dans un proche avenir.

Bonne visite à tous et à toutes!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Voir la suite ≫